Multiplier des assemblées de disciples de Jésus

Multiplier des assemblées de disciples de Jésus

En plus de 100 ans de mission, nous avons régulièrement établi des assembles autonomes et dirigées par des responsables locaux à travers le monde. Beaucoup des églises fondées par les missionnaires APDC pendant le siècle passé ont un impact local mais aussi international

UNE histoire d’impact

Komant, Elmer and Sherry-2018.jpg

Elmer et Sherry Komant sont des implanteurs d’églises qui travaillent sur le continent africain depuis 1980. Ils ont témoigné de la fidélité de Dieu alors qu’ils ont obéi à l’appel de Dieu à établir des assemblées de disciples de Jésus.

Il est étonnant de voir comment Dieu a étendu leur ministère. Presque 40 ans après son arrivée en Afrique, Elmer se souvient en disant : « Dieu n’a jamais cessé d’ajouter. » Le Royaume de Dieu continue à grandir, et nous Lui rendons grâces.

Première étape : Livingstone, Zambie

Elmer et Sherry se sont associés à l’évangéliste Reinhard Bonnke et ont baptisé 172 personnes leur premier dimanche ensemble. Ce fut le début de quelque chose de merveilleux en Zambie. Au début du ministère en Afrique, Elmer et Sherry savaient qu’il n’y aurait« pas de succès sans successeur ». Quand ils se sont préparés à quitter Livingstone en 1987, ils ont remis l’église à leur associé, le pasteur Boniface Mwemba, qui la dirige encore aujourd’hui.

Elmer Komant baby dedication in Mombasa.jpg

Deuxième étape : Lusaka, Zambie

Leur installation à Lusaka s’est heurtée à des difficultés, tant physiques que spirituelles. Elmer a été guéri d’une tumeur au cerveau et Dieu les a délivrés de leur détention sous la menace d’une arme. Les talents de menuisier d’Elmer ont permis à l’église en pleine expansion d’agrandir son sanctuaire et d’ouvrir une école maternelle. L’assemblée a implanté une église à Gilgal et avant leur départ, le pasteur Watson Mutemi a été le premier pasteur zambien à diriger l’église.

Komants1_hr.jpg

Troisième étape : Mombasa, Kenya

Bien que certains représentants de la ville se soient opposés à une autre église de la communauté, le groupe de 50 participants est passé à 1 500 personnes se rassemblant chaque semaine pour le culte. Pendant qu’Elmer se remettait d’une terrible maladie, Dieu lui a parlé : « Il est temps de nationaliser l’église et de passer à autre chose.»

Quatrième étape : Kigali, Rwanda

En 1999, les Komant ont déménagé au Rwanda et ont commencé une église sous une grande tente. Depuis, l’église est devenue une église multinationale, multiculturelle et multi-site qui « croit en la puissance transformatrice de la Parole de Dieu ». Ils cherchent à apporter le message d’espérance et d’amour en Christ à leurs communautés » (clarwanda.org). Elmer et Sherry ont dirigé l’église jusqu’en juin 2012, date à laquelle ils ont passé le relais à l’équipe nationale, dirigée par les pasteurs Andrew et Prisca Mukinisha.

CLA Burundi.jpg

Cinquième étape : Bujumbura, Burundi

Un jour, après une période de jeûne de deux semaines, Elmer a dit à Sherry : « Dieu vient de parler - nous allons fonder une église au Burundi ». Les six dernières années ont été incroyablement fructueuses. En juin 2019, le flambeau a été remis à la direction pastorale.

Il n’y a rien de plus gratifiant que de voir les autres réussir là où vous avez été... C’est ça la mission : reconnaître que nous sommes ici pour nous reproduire. Il ne s’agit pas de nous - il s’agit de Jésus et d’équiper les autres.
— Elmer Komant, 2016
Screen Shot 2019-08-14 at 2.30.49 PM.png
 

Il y a plus de 75 ans, « quand George Upton est devenu le premier secrétaire des missions outre-mer pour les APDC en 1944, beaucoup de nos pionniers missionnaires passaient le flambeau, si bien qu’il est devenu nécessaire d’adopter une nouvelle stratégie. Au lieu de considérer le missionnaire comme le « pasteur », il était tant d’établir le principe du leadership autochtone entre les mains des gens du pays si nous voulions parvenir à implanter une église nationale véritablement autonome et qui se propage par elle-même. »

(Gordon Upton, 2018).