Carrie-Anne Bauer

Festin OU FUNÉRAILLES?

Carrie-Anne Bauer
Festin OU FUNÉRAILLES?

Une multitude de récits ont émaillé nos 100 ans d’existence – autant de sommets que nous avons célébrés et de défis que nous avons relevés. Rétrospectivement, c’est à la fois notre responsabilité de célébrer le chemin parcouru en tant que famille de Dieu et de continuer à étendre les cordages de notre tente (Ésaïe 54.2), en nous préparant et en rêvant à tout ce que les 100 prochaines années vont nous réserver!

Nous avons tous contribué à ces 100 dernières années. Prenez un moment pour réfléchir : d’où Dieu vous a-t-il amené? Quels ont été vos sommets? Même au-delà de votre propre histoire : comment avez-vous poursuivi l’appel à « aller dans le monde entier et à faire des disciples » (Matthieu 28.19-20)?

Je suis attiré par la parabole de Jésus sur la grande fête (Luc 14.15-24) dans laquelle Jésus utilise la métaphore d’une fête pour nous enseigner concernant le Royaume de Dieu. Cette histoire me rappelle l’incroyable vérité qu’il y a toujours plus de place pour les autres à la table du banquet de Dieu. Alors que je me plaçais dans l’histoire en tant que serviteur, invitant des étrangers au banquet de Dieu, j’ai découvert que j’étais plutôt fier de moi en me remémorant les fois où je l’ai fait. Alors que ces expériences méritent d’être célébrées, je me suis arrêté pour examiner mon coeur et j’ai reconnu les moments où j’ai fait preuve d’une certaine légèreté, ignorant l’appel de Christ qui s’adresse à tous : « Viens »!

KC (47).jpg

J’en suis venu à me demander : combien de fois ai-je été celui qui avait de mauvaises excuses pour ne pas suivre l’appel de Dieu, que ce soit dans une grande décision ou simplement dans un moment d’obéissance? Nos excuses d’aujourd’hui ne ressemblent peut-être pas à celles de cette histoire : examiner un terrain que l’on vient d’acheter, essayer des boeufs, être jeune marié. Mais aujourd’hui, cela peut facilement se comparer à l’examen du dernier projet de travail, à l’essai d’une nouvelle mise à niveau ou à l’entrée dans une nouvelle saison de vie. Bien que chacun d’eux ne soit pas mauvais en soi, Dieu nous a donné ces opportunités pour faire avancer son Royaume.

Au tournant de cette célébration du centenaire, je propose que nous changions notre perspective. Participer au Royaume de Dieu et se rassembler en communauté de croyants ne devrait jamais être avec un sentiment d’obligation ni être un rituel vide. C’est ce que nous devons faire en réponse à cette invitation formidable à venir à sa célébration, pleine de joie, afin que nous puissions vivre ses dernières paroles sur cette terre, pour que nous soyons ses « témoins jusqu’aux extrémités de la terre » (Ac 1.7-8).

Dieu ne nous a pas appelés à faire l’éloge funèbre de notre histoire, mais à nous appuyer sur ses fondements pour regarder vers l’avenir.

Nous rassemblons-nous pour un enterrement ou pour un festin? Voyons-nous le meilleur comme étant derrière nous ou célébrons-nous les choses monumentales qu’Il a faites, embrassant l’avenir avec espoir, anticipant qu’il sera aussi lumineux que jamais?

Certainement, le meilleur est encore à venir!

Carrie-Anne Bauer a récemment reçu son diplôme du programme en Études mondiales et en Gestion durable des affaires. Elle a été impliquée à divers postes de leadership à Slate Church, une implantation d’église en plein développement à Waterloo en Ontario. Carrie-Anne aime s’investir dans la vie de ceux qui l’entourent et les voir atteindre leur potentiel.