Kathy Bousquet

Implanter des églises là où il n’y en a AUCUNE

Kathy Bousquet
Implanter des églises là où il n’y en a AUCUNE
 
Iran 2.jpg

Iran

En 2007, les dirigeants du Réseau d’accès restreint (RAN) ont aidé une assemblée des APDC d’Edmonton à adopter un groupe populaire en Chine, connu sous le nom de peuple Hui. Ils voulaient implanter une église parmi eux. A cette époque, il y avait environ 100 disciples connus du Christ dans une population de plus de 15 millions d’habitants. Ces croyants ne se réunissaient jamais pour le culte et n’étaient que des disciples individuels. L’église canadienne a investi pour s’assurer que les Écritures soient traduites et mises à la disposition de chaque disciple. Des chrétiens du Canada se sont rendus dans la région pour prier, et des investisseurs en affaires étaient disponibles pour lancer des entreprises afin de créer des emplois pour que des « évangélistes chinois autochtones » puissent vivre parmi les Hui et gagner leur vie tout en faisant cela.

Dieu a augmenté leur nombre et, en 2014, il ya vait plus de 2 000 croyants Hui se rassemblant dans différents endroits à travers le pays. Ces nouveaux convertis ont reconnu l’importance d’aller et de faire des disciples. Ils ont demandé à un partenaire mondial de les former aux missions interculturelles, et l’Église d’Edmonton a investi dans leur formation missionnaire. En novembre 2015, un couple Hui a été commissionné et envoyé en Iran comme implanteurs d’églises pour atteindre le peuple Hui vivant dans cette nation.


China.jpg

Chine

Il y a vingt ans, un jeune homme est venu à la foi par le témoignage des ouvriers internationaux des APDC. Jay a été disciple de Greg et d’autres en Chine. Ils ont reconnu l’appel de Dieu sur la vie de Jay et savaient qu’il serait un leader efficace de l’église non enregistrée. Jay a reconnu le besoin d’exercer la sagesse et de chercher des moyens créatifs de rassembler les croyants pour qu’ils deviennent disciples et prient ensemble.

Le campus principal de l’église qu’il a implantée se trouve dans un bâtiment industriel sombre. Tous ceux qui souhaitent y assister utilisent la lampe de poche de leur téléphone portable pour se rendre dans une salle pouvant accueillir environ 300 fidèles du Christ. De petits groupes se réunissent régulièrement pour prier et adorer.

Les nouvelles assemblées commencent lorsque les diplômés d’un collège local déménagent pour trouver un emploi dans d’autres localités. Pendant leurs années postsecondaires, Jay en fait des disciples et les prépare à devenir des implanteurs d’églises. Beaucoup d’assemblées se réunissent dans des foyers pour l’encouragement et l’enseignement. Jay utilise une application de médias sociaux pour diriger et encourager 80 leaders dans la prière du matin chaque jour. Ce qui a commencé par « une » personne est devenu beaucoup, et tout un pays est en train d’être changé par l’évangile.

Des pseudonymes ont été utilisés pour protéger l’identité de nos amis.


Sri Lanka

Le pasteur Anton Ratnaraja est l’un des pasteurs que les APDC ont soutenus au Sri Lanka. Il a implanté une église dans une ville exclusivement bouddhiste au sud de Colombo.

Sri Lanka.jpg

Dans les premières années, lui et sa famille ont fait face à beaucoup d’opposition. A deux reprises, le bâtiment de l’église (qui à l’époque servait aussi de maison familiale) a été touché par une bombe. Bien qu’ils étaient chez eux à l’époque, ils ont été miraculeusement protégés. Ils n’ont subi aucune blessure d’aucune sorte. Pendant plusieurs années, les voisins ont jeté des pierres sur le toit de l’église pendant les réunions du dimanche.

Une autre fois, une foule dirigée par des extrémistes est venue les attaquer. Anton se tenait dans la cour, la tête baissée, attendant tranquillement son destin. Soudain, ils ont commencé à courir. Plus tard, il découvrit qu’ils s’étaient enfuis parce qu’ils avaient vu un groupe d’hommes de deux mètres de haut debout derrière Anton. Une fois de plus, le Seigneur avait rassemblé ses armées angéliques pour protéger son peuple.

L’église est maintenant une assemblée florissante qui a dépassé ses locaux actuels et cherche à étendre ses frontières.


Une prière pour l’église persécutée :

Environ 245 millions de chrétiens soufrent de niveaux « extrêmes » de persécution, d’après l’Index mondial de persécution 2018 de Portes Ouvertes (portesouvertes.fr).

Souvenez-vous de ceux qui sont maltraités (Hébreux 13.3).

Priez pour ceux qui sont persécutés ainsi que pour leurs persécuteurs (Matthieu 5.44).

Screen Shot 2019-08-16 at 9.08.49 AM.png

Sibérie

Magazine - Summer 2019 V3.jpg

« Oh combien la Sibérie a besoin de la prière des saints, afin qu’elle puisse répondre aux besoins de tous ceux qui cherchent la délivrance. Priez, chers enfants de Dieu! » (The Pentecostal Testimony, septembre 1921)

L’implication directe des APDC en Sibérie n’a commencé qu’en 1993, lorsque les jeunes mariés Ilya et Janet Bantseev ont demandé de l’aide pour réaliser la vision que Dieu leur avait donnée pour la Russie.

Ilya Bantseev est né et a grandi à Novokouznetsk, une ville au coeur de la Sibérie. Malgré les difficultés causées par l’agitation politique de ces années-là, ses parents instruisirent fidèlement leurs neuf enfants dans les voies du Seigneur. Très jeune, Ilya a abandonné sa vie au Christ.

À la fin des années 1980, les parents d’Ilya ont été convaincus que Dieu les appelait à immigrer au Canada. En route, la famille a passé six mois en Autriche, dans un camp de réfugiés d’Europe de l’Est. Janet Yast, jeune missionnaire américaine, a offert d’enseigner l’anglais à sa famille. Ils ne parlaient pas la langue l’un de l’autre, mais ils sont devenus des amis proches. La famille a pu continuer à venir au Canada en mai 1989, et le jeune couple se maria deux ans plus tard.

Une fois que Ilya a obtenu la citoyenneté canadienne, lui et Janet sont retournés en Russie comme missionnaires à Novokouznetsk. (PT 04/95) Vingtcinq ans plus tard, leur assemblée compte plus de 1 000 personnes, et 20 autres églises ont été implantées. « Le plus grand miracle, c’est que le Seigneur a transformé la vie de tant de gens qui n’avaient aucun espoir dans la vie. Nous lui donnons humblement toute la gloire car lui seul en est digne. »

Les Bantseev ont quatre enfants : Joshua, Jessica, Joanna et Joseph.


Israel

Magazine - Summer 2019 V3asdf.jpg

En 1981, Jim Cantelon a approché le directeur des missions à l’étranger des APDC, Bill Cornelius, au sujet d’un ministère du kibboutz Shalom ayant pour but d’apporter une réconciliation bien nécessaire entre chrétiens et Juifs. Les Cantelon se sont installés à Jérusalem, ont étudié l’hébreu, ont donné la priorité à l’inculturation et ont supervisé l’ensemble des activités des équipes en visite au kibboutz Shalom. Au cours d’une période de sept ans, plus de 1,5 million d’heures de travail bénévole ont été investies dans la terre d’Israël.

En réponse à l’invitation du gouvernement israélien de fonder une église pentecôtiste, Cantelon a approché Wayne et Ann Hilsden. La famille Hilsden a déménagé en Israël en 1983 et a commencé un culte hebdomadaire dans un petit appartement du centre-ville de Jérusalem. Un an après sa création, 50 personnes assistaient à la nouvelle Assemblée chrétienne de Jérusalem (JCA) qui s’était installée dans une petite salle du YMCA.

Finalement, l’auditorium de 600 places du YMCA a été acquis, avec un bail pluriannuel pour les réunions du dimanche soir. L’auditorium s’est rapidement rempli et est devenu le lieu de rencontre de l’église pendant près de 20 ans. La louange et le culte devinrent une signature majeure du ministère, donnant finalement les deux premiers albums produits en studio jamais sortis en Israël, dirigés par Ann Hilsden avec l’équipe de louange de l’église. Plus tard, deux célébrations d’adoration en direct au YMCA ont été publiées par des maisons de disques chrétiennes importantes.

À l’été 1988, les Cantelon ont senti qu’ils avaient accompli les plans de Dieu pour eux en Israël et sont retournés au Canada.

Wayne fut alors convaincu que la JCA devrait être identifiée encore plus étroitement avec le corps juif messianique à Jérusalem. Cela a conduit à un nouveau nom pour l’église, l’Assemblée du Roi des Rois, et à l’incorporation de leaders messianiques. Hilsden a invité Chuck Cohen à se joindre à lui comme pasteur associé en 1989. Ancien pasteur d’une assemblée messianique américaine, Cohen a joué un rôle clé en aidant l’église King of Kings à explorer les racines juives de sa foi.

King of Kings a donné naissance à deux nouvelles assemblées qui continuent de prospérer avec les dirigeants israéliens locaux.

En 2001, avec l’aide financière et physique des croyants locaux et étrangers, l’ancien cinéma du Call Building a été entièrement rénové et Le Pavillon est aujourd’hui le lieu de culte de cette assemblée en pleine croissance.

En 2015, conformément au plan de succession des Hilsden au leadership national, Chad et Rebecca Holland ont été nommés pasteurs. Holland, un Israélien, était auparavant le chef principal d’une synagogue messianique à Memphis.

King of Kings continue de prospérer en accueillant de multiples assemblées, adorant dans différentes langues dont l’anglais, l’hébreu, l’arabe, l’amharique et le russe.

Kathy Bousquet a passé huit ans comme ouvrière internationale en Roumanie. Sa passion pour les missions continues alors qu’elle apporte prière, conseil et encouragement à nos ouvriers internationaux au pays et à travers le monde. Kathy a trois enfants, cinq petit-enfants et six arrière-petits-enfants.